Un silence religieux La gauche face au djihadisme

A propos de

Un silence religieux

Après avoir analysé une partie de la « génération 68 » dans l’un de ses précédents livres (Les Maoccidents. Un néoconservatisme à la française, Stock, 2009), Jean Birnbaum, journaliste au Monde, s’attaque ici à un vieux « serpent de mer » de la politique française : le rapport de la gauche à la religion.

L’auteur ne se contente pas de parler des relations ambigües de la gauche avec l’Islam, ou de sa conception de la laïcité jusqu’à nos jours. Il entend bien retrouver chez les auteurs de gauche, depuis Marx et jusqu’à Michel Foucault, ce qui pose problème pour penser le fait religieux. A ce titre, il met en avant de nombreux paradoxes, et, surtout, cette incapacité à ne voir dans la religion – quand elle est encore vivace – autre chose qu’un résidu d’une pensée ancienne, qui devrait, un jour ou l’autre, disparaître, comme aurait pu le dire un Auguste Comte…

Il met ainsi en exergue un ensemble de faits sur l’impuissance qui en résulte.

Un livre très riche, nécessaire à ceux qui entendent bien comprendre tout à la fois la politique et le religieux, cette fois-ci dans une analyse critique de la pensée de gauche et de son histoire…

Une présentation complète du livre sur le site de l’éditeur.

BIRNBAUM, J. (2016). Un silence religieux: la gauche face au djihadisme. Paris, Seuil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2016 GROUPE ESC LA ROCHELLE