Le capitalisme total Aux origines de la financiarisation du monde

A propos de

J’avoue que je ne comprends pas grand-chose à la finance. Mais elle me fascine. Et c’est en tant que néophyte que je me suis plongé, il y a quelques années, dans Le capitalisme total. Le titre me semblait ronflant, la couverture était orange, et j’avais peur de ne pas y découvrir grand-chose d’autre que cette couleur criarde et ce titre flamboyant.

Je me suis trompé.

J’ai lu plusieurs fois ce livre, et, comme pour la plupart des vrais bons livres, j’ai vraiment eu l’impression d’en ressortir plus intelligent (ou moins, comment dire ?…) qu’avant. Car Jean Peyrelevade connaît la musique, la musique des banques, des fonds de pension, des retraités américains, de la pyramide des âges, du système de répartition des retraites, j’en passe. Il paraît qu’il a aussi très bien connu les déboires du Crédit Lyonnais mais il n’en parle guère ici…

Si vous voulez comprendre ce qu’est le capitalisme financier, vous ne serez pas déçu. N’oubliez pas de prendre des notes, car ce livre est aussi un bon exemple de construction intellectuelle, avec des hypothèses évidentes et démontrées.

Un lien vers l’éditeur….

PEYRELEVADE, J. (2005). Le capitalisme total. Paris, Seuil. capitalisme total

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2016 GROUPE ESC LA ROCHELLE